Rester féminine en s’habillant comme un homme

 

25 09 2107 361
veste en cuir ( homme ) chemise ( homme ) écharpe ? jupe ( femme quoi que … ) escarpins antonio miro petit talons 12 cm ( lol ) escarpins homme ou femme ? c’est écrit dessus réserver aux femmes hein ?

Hello a toutes et tous !!!

Voici un thème qui me tient a cœur rester féminine avec les fringues de sont mecs

Seuls les femmes peuvent le faire des hommes en jupes et talons dans la rue c’est pas pour demain !!!!! je porte la jupe et talons mais que chez moi j’ai pas envie de mourir ou de me faire insulter je plains les femmes qui sortent en talons et jupes et qui se font insultés pas des gros c..s ………..

Peut-on encore piquer les fringues de son mec ?

Pourquoi ne pas en profiter finalement ? Pas vu pas pris après tous ?

« Euh… vous êtes bien sur ? . Absolument certain

Alors oui il faut le style, le charisme, l’esprit et la silhouette qui va avec. Lorsque l’on se met a piquer les vêtements de son mari (l’inverse comme moi ) on ne fait finalement que retourner aux basiques. N’oublions pas que Coco Chanel s’est inspirée des vêtements d’homme pour créer sa divine petite veste noire.

On s’interroge à savoir si c’est bien de mettre le nez dans la penderie de l’homme ? Nous on est carrément pour et on vous dit pourquoi.

  • C’est une façon inattendue de réaliser qu’il y a une autre vie que le slim, le moulant, le droit et l’ajusté. Ce qui n’est pas négligeable parfois
    • C’est aussi une manière que réaliser qu’on rentre facilement dans un petit S ou mini M avec l’avantage de nager dedans.
      Et vous aussi vous pourrez balancer à votre copine (vous savez, celle qui s’était vantée d’avoir perdue tout son poids de grossesse avant même de sortir de la maternité) « Je l’ai pris en 36 pour faire un peu loose ». La revanche est LÀ.
    • C’est parisien, et qui dit parisien dit forcément dans l’air du temps. Attention aux extra-muros et aux provinciaux, ça ne passe pas toujours !
    • C’est un moyen d’avoir une signature style. C’est que que nous appelons maladroitement « l’uniforme » : avoir du style, c’est louable, avoir une signature style c’est le graal.
    • Parce que le pantalon boyfriend, on ne nous la fait pas : ce n’est pas un vrai jean d’homme en vrai. En le fauchant dans le dressing de Monsieur, si !
    • C’est le seul moyen de se procurer une belle veste de smoking digne de ce nom. Jouez sur la corde sensible de l’investissement du mâle qui ne sera pas vain, usez, abusez à outrance de cette pièce.
    • Chipez lui son pull, cela ne choquera personne. Attention néanmoins à l’aspect large qui nécessite quelques précautions d’accessoires. Encore eux oui.
    • Parce qu’emprunter les vêtements de son mari, c’est une manière d’être sexy sans être vulgaire. Séduire oui, racoler, non !
    • Cela vous évitera de vous demander comment réagir si une femme porte – moins bien (objectivement), la même tenue que vous. Le cas échéant, l’astuce consiste à renverser votre verre de vin sur la tenue de « l’autre » et à vous excuser platement. On ne se refait pas… Voyez-vous ?
    • Ces amazones, vous savez ces femmes au chic cérébral et troublant, sont admirés par de nombreux mâles raffinés. C’est « l’effortless chic » qui fait son effet

    Et donc, peut-on tout lui chiper ? Oui Madame, absolument tout. On évite simplement le total look, l’idée étant d’alterner : large/moulant, court/long, long/moulant ou large/court.

    On l’associe avec quoi ? On retrousse, on ceinture, on accessoirise, on féminise avec un foulard, un collier, de la belle lingerie. On casse le côté masculin avec une belle paire de d’escarpin ou des talons, sinon on joue le jeu de la « garçonne » à fond avec des derbies, une paire de richelieu ou des boots. N’oubliez pas de girliser, féminiser et glamouriser la pièce.

 

Place a mon article :

On est fan du look boyish qui nous permet de piquer des vêtements dans le dressing de notre homme ( c’est pas bien ) On aime ce côté masculin que l’on assume de la tête aux pieds, tout en restant féminine jusqu’aux bouts des ongles !

Le pantalon à pince pour rester féminine avec un look d’homme :

La pièce maîtresse d’un style boyish qui assure sa part de masculinité sans perdre en féminité est sans conteste le pantalon d’homme. On le choisit à pinces, avec une coupe fuselée ou ample, plutôt noir ou de couleur sombre. Ou pourquoi pas une couleur flashy ou un motif pour casser un peu les codes ! À associer avec un chemisier blanc et un blazer.

Pour féminiser le look : On porte le pantalon à pinces avec une blouse ou alors un petit caraco en dentelle sous un pull en V loose. Aux pieds, une paire d’escarpins, évidemment.

Le smoking pour rester féminine avec un look d’homme:

On parle de smoking, mais il s’agit davantage de copier la silhouette des businessmen que de porter un costume trois pièces ! On adopte donc le duo pantalon + veste coordonnée, uni ou imprimé (prince de Galles, carreaux, pieds de poule…) que l’on porte cintré ou au contraire, oversized. Sous la veste, on reste simple : une chemise ou un t-shirt pour un look moins sérieux. Et des derbies aux pieds.

Pour féminiser le look : On choisit un pantalon 7/8e qui laisse entrevoir la cheville nue et un pull en maille fine que l’on porte sous la veste. Des baskets pourront casser le look « classe affaires » !

Les chaussures plates pour rester féminine avec un look d’homme:

Pourquoi a plat au fait ?

On ne va pas se le cacher : si on n’assume pas à 100% l’allure boyish, on a tendance à choisir la facilité et à mettre des talons hauts pour apporter un peu de féminité, surtout si l’on souhaite porter ce look le soir. Oui mais… Pour les puristes, les vraies adeptes du look masculin, il ne peut pas y avoir autre chose que des chaussures plates : des derbies, des richelieu, des chelsea boots…

Pour féminiser le look : ok, on reste sur de la chaussure plate, mais on opte pour des mocassins fins, comme des slippers, que l’on porte pieds nus (ou avec des collants chair pour les frileuses).

La chemise oversized pour rester féminine avec un look d’homme:

Autre élément incontournable d’un look boyish : la chemise. Mais pas n’importe laquelle : une chemise masculine empruntée dans le dressing de monsieur ( PAS BIEN !!!!  )une chemise oversized, une chemise plus cintrée mais dotée d’un col italien, une chemise avec port de boutons de manchette obligatoire. Évidemment, on la choisit blanche ou alors finement rayée.

Pour féminiser le look : Oui au modèle XXL, mais assez fine pour pouvoir la cintrer avec une large ceinture qui va souligner la taille, un peu à la manière d’un corset.

Fini le port de la chemise de notre compagnon pour les petits déjeuners du dimanche matin : la chemise d’homme s’invite dorénavant sur le tapis rouge ! On la porte avec les manches retroussées et une montre d’homme bling-bling. Avec un skinny jean noir, elle allongera votre silhouette tout en apportant une touche classe et élégante à votre look. Le secret du top danois Freja Beha Erichsen pour rendre sa tenue plus rock’n’roll ? Elle ajoute une paire de Chelsea boots et adopte des cheveux lâchés pour un effet faussement décoiffé. Chapeau !

Le manteau droit pour rester féminine avec un look d’homme:

Les expertes vous le diront : un look masculin n’est rien sans un manteau droit ! On adopte le long manteau poil de chameau que portait papa, idéal pour ne pas attraper froid. Et non, le trench ne rentre pas dans cette catégorie pour la simple et bonne raison qu’il est cintré et donc plus féminin que le manteau droit.

Pour féminiser le look : On mise sur des accessoires colorés pour une touche girly : un foulard flashy, une étole à imprimé, une grosse broche clinquante, une capeline…

Quid du masculin/féminin :

A chaque période son appellation, pourtant le boyish n’est pas né de la dernière pluie. Le boyish ? Un mot connoté 2011, comme tomboy, littéralement « garçon manqué » en anglais. Plus branché. Lorsque le look masculin/féminin est arrivé sur le devant de la scène fashion, le mot employé était « androgyne », du grec [andros] et [gunê], qui signifient « homme » et « femme ». Facile à comprendre donc, un mélange de féminin et de masculin. Cependant, ce qu’on considère légèrement aujourd’hui comme une simple attitude fashion a mis du temps à rentrer dans les mœurs. En 1966, Yves Saint Laurent choque son assistance à son défilé à l’automne-hiver 1966 lorsqu’il propose un smoking pour femme. Dans les années 80, jouer sur le masculin-féminin du look prend une tournure sexuelle. Touchant aussi bien les femmes que les hommes, l’androgynie n’est plus qu’une question de style. C’est comportemental, social, parfois, suspect. Aujourd’hui, lorsque l’on parle de boyish, on ne parle que de la partie féminine du débat et il est alors question de style et non plus de revendication sociale. De l’androgynie en tant que réaction anticonformiste, on est passé à l’allure boyish en tant que mouvement de style, d’une allure moderne plébiscitée par un ensemble.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas être sexy habillée en « p’tit mec ?

Empare-toi donc des classiques du style masculin-féminin (gilet de barman, blazer, pantalon large, derbies, marcel blanc, chemise, chapeau, cravate…) et amuse-toi à te créer un look à la fois classe et décalé.

Ouvre largement ta chemise, superpose un T-shirt col danseuse sur un débardeur, ose la cravate négligemment dénouée, ne sors jamais sans ton chapeau…

Inspire-toi des spécialistes du genre comme Kate Moss ou Agyness Deyn qui trouvent toujours le moyen de fémininiser leurs tenues les plus « garçonnes ».

Tu n’aimes que les shoes de mec ( PAS BIEN , ) (Converse, Dr Martens, Caterpillar, Nike Dunk…) ? Les chaussures à talons te donnent des frissons d’horreur ?
Plutôt que d’investir dans des chaussures de « fifille » que tu ne mettras jamais ou dans lesquelles tu te sentiras mal, opte pour les associations malines.

> Le truc à éviter ? Porter tes chaussures de mec avec des fringues trop masculines (jean boyfriend, chemise à carreaux, baggy…).

> La sexy atittude ? Associe tes godillots à une robe babydoll ou une jupe patineuse (pour une silhouette so British), des collants funky (colorés ou en dentelles) et un petit blouson (cuir ou jean).
Objectif ? Dédramatiser et donner du pep’s à une tenue qui pourrait être trop « Petite maison dans la prairie » à ton goût. Les Doc sont ultra-tendances cet hiver, donc fonce !

Tu peux également sortir tes sneakers avec un jean à ourlets « roulottés » ou un tregging.

ALORS CONTENTE DE VOUS ?

 

prochain post :

Rester MASCULIN en s’habillant comme un FEMME

POURQUOI SE PIQUER LES FRINGUES PORTONS DE TOUT ET CA IRA MIEUX ENTRE HOMMES ET FEMMES ENFIN J’ESPÈRE ………

 

            @bientot et en jupe ?

pour moi c’est ouiiiiiiiiiiiiii et en talons ………

paye nov 2017 026

Publicités

2 commentaires sur “Rester féminine en s’habillant comme un homme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :